Kuroshitsuji II RPG - The New Revenge Of Ciel Phantomhive


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Layla-A. Lowell : Bienvenue sur Kuroshitsuji II Rpg ; Nous avons besoin de membres! Nobles, Shinigami, Démons, venez incarner votre personnage ou un de la série, et rentrez dans l'aventure! Ambiance garantie! ♥ :3
William Finchester : Tu veux que William plante son dard chez toi ? Tu vas avoir mal ._..
Elestial Archer : Si vous avez besoin d'éliminer votre voisin qui met de la musique trop fort ou juste par pure plaisir de l'éventrer car vous ne supportez-pas sa tête de débilos, contactez moi ♥
Alois Trancy : Mouhaha bienvenue chez nous, bienvenue chez les fous ! 8D

Partagez|

Assassin au clair de lune. •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
❝Here for Events❞


♫ Messages : 1



MessageSujet: Assassin au clair de lune. • Jeu 29 Déc - 20:37

La nuit tombait doucement sur Londres, tel un voile de clarté d'un bleu profond et illuminé d'étoiles brillantes haut dans le ciel. Des calèches roulent jusqu'à un grand et beau Manoir bien bâti, de briques rouges et anciennes, donnant un charme particulier à cette demeure, présente depuis plus d'un siècle à présent dans ce grand domaine bourgeois. Des nobles, habillés de leur plus belles tenues de soirées, descendent des fiacres luxueux et rentrent dans la bâtisse aux couleurs flamboyantes. Le Maitre du Domaine, beau, grand et fin, blond aux yeux émeraudes, accueille ses hôtes de la plus juste des manières qui soit. Vous êtes l'un de ces invités. Et vous voilà en route vers cette magnifique soirée, tant attendue. Des pressentiments sur ce qu'il se passerait ? Futés que vous êtes... Vous redécouvrirez bien trop tard que vous aviez raison. Le calme avant la tempête... Ne présage jamais rien de bon.

feat* • Alois Trancy - Layla A. Lowell - Loïssa VanRosselle - Louise de la Chevalière - Vincent A. Regnard - Élise Studienne - Rufus A. Symphonia - Arya L. Vargas - Albière Whisky - Elestial Archer - William Finchester

* dans l'ordre des posteurs

Information ; Louise de la Chevalière passe son tour. x1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝~Cranky Lord~❞


♫ Messages : 169
♪ Age : 22
♫ Localisation : Dans mon beau manoir près de Londres
♪ Emploi/loisirs : Creveur de n'yeux ♪
♫ Humeur : Sadique ~ ♥



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Jeu 29 Déc - 21:38

L'hiver était arrivé. La neige n'avait pas encore fait son arrivée, et le ciel bleu foncé était constellé d'une centaine d'étoiles brillantes. Le Comte Alois Trancy voyait le cosmos défiler devant la fenêtre du fiacre luxueux dans lequel il était assis, en bonne compagnie. Évidemment qu'il était en bonne compagnie, puisque Loïssa VanRoselle était la demoiselle qui était avec lui. La jeune noble était avec lui dans ce lieu pas commun, car ils se dirigeaient tous deux vers un magnifique manoir pour un grand bal de Noël. Un bal gigantesque où des dizaines de nobles se rassembleraient dans ce manoir. Comme tous les ans en fait. Mais pour Alois, c'était la première fois qu'il y était convié. Avant, peut être était-il trop peu connu pour y être convié. Mais quand il avait appris que sa chère Loïssa y était sollicitée également, il avait accepté sans aucune hésitation. Le comte blondinet avait donc demandé gentiment si sa demoiselle préférée voulait venir avec lui. Et la VanRoselle avait accepté sa demande. Il en avait été si heureux qu'il en avait dansé de joie, et s'était laissé aller à quelques pas de flamenco, comme à son habitude, avec un petit "Olé !" à la fin. Le trajet touchait à sa fin, et le jeune garçon pouvait apercevoir par la vitre la bâtisse qui se dressait fièrement à la lumière de dizaines de lanternes. Alois frémissait d'avance sur son siège. Ses jambes le démangeaient, il avait envie de danser... Enfin, juste avec Loïssa.

Le fiacre ralenti, et s'arrêta. Alois attendait qu'on ouvre la portière, mais personne. Il recolla le nez contre la vitre, et vit la file d'attente de calèche devant la porte d'entrée. Il se rassis violemment sur le siège, contrarié de devoir encore attendre un peu. Le rythme des fiacres étaient bien lent... Plus que trois devant eux... Deux... Un... Enfin, leur fiacre s'arrêta juste devant le magnifique escalier qui conduisait jusqu'au hall. Un portier se jeta sur leur portière pour ouvrir, et Alois se précipita pour sortir le premier, afin d'aider Loïssa à descendre en lui tendant sa main. Il lui donna ensuite son bras, et tous deux montèrent le grand escalier de marbre qui menait au hall d'entrée. Le comte Trancy prit bien le temps de la manœuvre, afin que tout le monde puisse les regarder entrer. Quand ils passèrent tous deux la porte, tous les regards se tournèrent vers eux. Et Alois eut un magnifique sourire, et regarda Loïssa, émoustillé. Oh oui... Ça allait être une soirée grandiose. Il n'y avait pas encore trop de monde dans la salle, et ils purent prendre une place assise près de l'entrée, pour voir les arrivants. Car quand même, il ne fallait pas louper les différentes arrivées, au cas où il y aurait quelqu'un d'important...

« - Ça va être une très belle fête Loïssa ! » s'exclama le blondinet, le sourire aux lèvres, aux anges.

Les musiciens s'étaient installés, et jouaient un air musical très mélodieux. L'ambiance pour un bal de Noël était parfaite. Pour un peu, Alois en battu des mains... Mais s'était retenu, pour Loïssa. C'était une remarquable situation pour les rapprocher. Et la soirée ne faisait que commencer !

_________________
MOI, j'ai eu une rose de Willy ♥️
Deux jolies roses de Lollypop ♣️
Une magnifique rose de Laylounette !
Et aussi, huit roses de Lily ! ♦️
Et puis, une tulipe encore de Lily ! ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Lost in your Shadow❞


♫ Messages : 135
♪ Age : 25
♫ Localisation : Derrière toi ;3
♪ Emploi/loisirs : Vive la vie à plein temps!
♫ Humeur : Fufu~



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Mer 4 Jan - 16:10

“ Vraiment, vraiment, vraiment désolée d'avoir mise autant de temps à répondre ! >.<". Vous pouvez me fouetter si vous le voulez ! >..>'

L'hiver. Layla adorait cette saison. Le temps de la neige douce et froide, des chocolats chauds et croissant pour le quatre heure bien mérité de la journée, sports de saison... Et puis, sans compter que les balades deviennent vite magique à cette époque de l'année, si le panorama est touché par les intempérie ! D'ailleurs, la jeune femme avait remarqué une chose. Les nobles organisaient largement plus de soirée durant les fêtes de Noël plutôt que dans le reste de l'année. Et en voilà la preuve : elle se faisait toujours inviter à des petits réveillons de haut rang, allez savoir pourquoi. Souvent, c'était car elle croisait un de ces Nobles fortunés, et célibataire qui louchait sur sa beauté, qu'on pouvait dire, "angélique". Du coup, au fil d'une discutions et séance de drague de la part de l'homme, elle finissait par donner son nom et nom de famille. Voilà comment arrivaient les lettres d'invitations dans sa petite boite au lettre.

Dans le fiacre qu'elle avait appeler et qui était à libre service, elle attendait d'arriver dans la demeure de cet homme blond d'une grande beauté mais qui laissait comme à son habitude la jeune femme insensible. il n'y avait qu'un seul homme beau à ses yeux. Un seul. et il était loin d'elle à présent. En y repensant, elle faillis laisser se verser une larme le long de sa joue mais se retenue, ne voulant plus se montrer faible face aux bas et hauts de la vie. Elle devait s'y habitué. au fond, elle préférait se dire qu'il y avait plu_s malchanceux qu'elle... Mais comment vivre lorsqu'on a perdu la seule raison qui nous permet de se lever chaque matin et de se battre encore et toujours... ?

Elle fut tirée de ses pensées moroses lorsque la calèche se stoppa. Le chauffeur ouvrit la porte et tendis une de ses mains à la jeune femme pour qu'elle puisse descendre en levant sa longue robe devenue trop grande pour descendre une fois penché. Elle posa alors ses pieds, habillés de beaux escarpins crème sur le sol. Sa robe, avec de la dentelle mais restant simple, était constituée de cette même couleur crème et légèrement blanche. Cela faisait ressentir et ses yeux gris profonds, et sa chevelure de feu longue et lisse.

Elle rentra dans la grande bâtisse après avoir saluer et parler avec l'organisateur de la soirée. Les décorations étaient belles et dans le thème de Noël. Même si elle n'aimait plus trop avoir de vie social depuis qu'Ulquiorra n'était plus à ses cotés, elle s’efforçait de garder un minimum de joie de vivre pour essayer d'aller de l'avant. Elle espérait en tout cas que les gens de cette petite soirée l'aiderait à s'extérioriser...

_________________
“ To desepear without you, I've broken my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji2rpg.forumgratuit.org

avatar
❝Lady Fire❞


♫ Messages : 77
♪ Age : 20
♫ Localisation : Peut-être derrière toi...
♪ Emploi/loisirs : Tu veux que je te montre ? ~
♫ Humeur : Héhé ~



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Mer 4 Jan - 17:33

Voilà arrivée une saison qui se distingue très bien des autres. C'est bien sûr l'hiver, la saison du froid, mais aussi de la neige. Cette saison est aussi l'occasion de faire de grandes fêtes, plus que pendant les autres. Et c'est ce qui se passait ce soir là, un grand bal était organisé dans le manoir d'un noble de Londres. Loïssa y avait été conviée bien entendu, étant maintenant une noble à part entière. Et elle avait acceptée d'y aller. Pourtant, d'habitude, elle aurait dit non de suite, sans réfléchir, n'aimant pas trop ce genre de soirée, et elle avait du mal à s'y faire. Pourquoi avait-elle acceptée alors ?

Car elle avait appris que le comte Alois Trancy y était également invité. Et étant donné que ce dernier lui avait demandé si elle voulait bien l'accompagner, elle n'avait pas pu refuser. Et se fut la première fois qu'elle avait hâte d'être à ce jour, pour une fête... Bien qu'elle avait hâte d'un côté, de l'autre, c'était le contraire. Elle avait tout de même du mal à prendre de la joie pour cette fête. Etant très solitaire, beaucoup plus qu'avant en plus, elle était mal à l'aise en société, surtout celle des nobles. Bizarre, d'être comme ça alors qu'elle appartient à cette société ! Oui, mais pas officiellement...

La calèche approchait de plus en plus du manoir où était organisé la fête, et plus elle approchait, plus la jeune fille avait la boule au ventre dirait-on. Mais bon, elle positivait quand même, car cela allait être une soirée inoubliable. Surtout si elle était en compagnie d'Alois. Elle n'en revenait toujours pas d'ailleurs. Elle était là, dans la même calèche que lui, en sa compagnie. Jamais elle n'aurait pensé que cela arriverait un jour, pas le moindre du monde ! Elle était tout de même ravie de cela.

Le fiacre s'arrêta enfin, après la très longue attente d'avant. Alois descendit le premier, et aida Loïssa à descendre. Elle avait mis une longue robe, et ce n'était pas facile de bouger avec, surtout qu'elle n'avait pas l'habitude en fait... Elle n'en portait presque jamais pour ainsi dire. Mais bon, là c'était une très grande occasion, et il fallait s'habiller en conséquence. C'était logique ! Après être descendu, Loïssa prit le bras d'Alois et ils entrèrent alors dans le grand manoir qui se trouvait devant eux. Très beau manoir d'ailleurs ! Il n'y avait pas encore bien du monde, et ils s’assirent près de l'entrée, pour voir les autres personnes arriver.

« - Ça va être une très belle fête Loïssa ! »
« - Oui, je sens qu'on va bien s'amuser ! »

Oh oui, cela allait être une superbe soirée ! Les musiciens, voyant les invités arriver, commencèrent à jouer leurs musique mélodieuses. Cette fête commençait déjà très bien au goût de Loïssa, qui se sentait tout de même bien ici. Surtout en compagnie d'Alois... Cette soirée s'annonçait inoubliable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Scars of Past❞


♫ Messages : 85
♪ Age : 25
♫ Localisation : Sous le sapin pour attendre les cadeaux de Papa Noël~!
♪ Emploi/loisirs : Enquiquineur du peuple ♥
♫ Humeur : Mais quelle question! Toujours de bonne humeur, ahah ♫



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Sam 7 Jan - 20:28

Louise a dit qu'elle passait son tour. Donc c'est à moi de poster. .w.

« - Ne fais-donc pas cette tête! »

Voilà ce que Vincent venait de déclarer à son cher Démon, dans le fiacre qui roulait en direction d'un château pour un certain bal de Noël entres nobles. Comme à son habitude, Rufus l'accompagnait, mais ne semblait plus très confiant vis à vis des autres bourgeois depuis l'histoire de l'assassin de Rosa. Il fallait dire que Vince non plus, lui qui n'arrivait plus vraiment à faire confiance aux gens déjà. Mais là, ça avait vraiment été la goute d'eau qui avait fait déborder le vase. En plus d'avoir échouer en étant si près du but, il avait exposé Rufus à un potentiel danger, ainsi que lui même, et qui plus est, s'était ridiculiser en robe de bonne femme, et tout cela ; pour rien. Enfin rien, cela lui avait tout de même fait voir ce qu'était la chose la plus précieuse pour lui à ce monde. Perdant et gagnant à la fois, en fin de compte.

Une chose vint à l'esprit du jeune Noble tout en regardant les paysages défiler d'un air plutôt serein. Allait-il revoir Élise ? Il l’appréciait, sincèrement, et c'était rare qu'il aime autant des personnes qu'il avait connu par pur hasard lors d'une fête. Le destin fait bien les choses...

Il manqua toutefois de tomber de la banquette lorsque le chauffeur freina subitement, les chevaux hennissant. Heureusement que Rufus l'avait rattraper à tant, car Vincent était prêt à se cogner fortement la tête contre la portière, et il risquait de se faire très mal. Après avoir repris ses esprits, et sortit du fiacre en trombe et regarda le conducteur d'un air peu recommandable, avant de soupirer, et de revenir près de la porte de la calèche. Rufus était en train de descendre, et dès qu'il eu finis, le noble prit un malin plaisir à claquer la porte du fiacre, abimant le matériau avec laquelle celui-ci avait été monté dans un bon sourire vengeur. Il ne changerait jamais, ça c'était certain.

Il tourna son regard vers son Démon et entama une phrase.

« - Bon, allons-y, maintenant que nous sommes arrivés. Ne t'inquiète pas, je suis sûr que cette soirée ce passera mieux que les autres qu'on a pu avoir, si tu vois de quoi je fais allus- »

Vincent se stoppa net en voyant une jeune fille qu'il connaissait bien ; Elise. Elle était finalement bel et bien venue ! Peut-être que son père l'avait de nouveau envoyer à une réception à sa place. la pauvre fillette. Toute jeune et déjà obligée à faire les choses dont elle a horreur, et de plus, des choses qu'elle ne devrait pas faire aussi peu âgée. Représenter une famille de Noble n'est pas une tâche aisée à porter sur ses épaules, loin de là... Il compatissais vraiment.

Il accourra rapidement vers la jeune femme, et une fois devant elle, lui adressa un de ces grands sourire qui donnait envie de faire pareil par la suite.

« - Tien-donc, serait-ce le hasard, Milday ? »

Passer une soirée auprès de ses seuls amis lui ferait grandement du bien, il en était persuadé.

_________________
I must be your « light » when you're in the « dark ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Evening Star❞


♫ Messages : 118
♪ Age : 20
♫ Localisation : Dans mon manoir...ou en train de fuguer ♪
♪ Emploi/loisirs : Danse et...course poursuite ?
♫ Humeur : Joyeuse et pleine d'énergie !



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Lun 9 Jan - 18:24

Encore une fois, Elise avait été forcée de venir à une de ces fêtes dont elle avait horreur, à cause de son père. Et cette fois-ci, la seule excuse de son absence à cette soirée était une migraine « des plus atroces ». Sérieusement, il aurait pût trouver une excuse plus convaincante, car elle-même, qui n’était qu’une enfant comparé à lui, aurait put trouver mieux…Mais il fallait avouer qu’à force de l’envoyer à des festivités, il avait fini par épuiser tous les prétextes qu’il avait inventés dans sa petite tête. C’était vraiment énervant d’être forcée à assister à ce genre d’évènement en lequel elle ne raffolait guère…D’ailleurs, pour une fois, elle avait réussit à s’assurer une soirée moins ennuyante que celle qu’elle passait d’habitude…en ramenant Arya, sa fidèle « grande sœur », avec elle. C’était du suicide, mais bon, elle n’avait pas vraiment envie de se lamenter lors d’une telle fête. Surtout que c’était Noël. Un jour où l’on était sensé s’amuser, rire et passer son temps avec ses amis. Pas avec de total inconnus avec qui on était sûr de converser sur l’argent ou sur ses exploits…

Mais, pour une fois, il fallait avouer qu’elle sentait assez bien cette fête. Bien, dans le sens où ce ne serait pas une festivité où tout se répétait et où rien d’intéressant ne pouvait arriver. Tout cela parce que c’était Noël. Après tout, elle ne pouvait tout de même pas s’ennuyer le soir de Noël. Ce serait trop stupide en plus de laisser son père réussir à gâcher sa soirée ainsi. C’était principalement pour ça qu’elle avait convaincue Arya de venir avec elle…

Les deux jeunes filles étaient tranquillement assises dans une calèche, avançant en direction de la résidence de l’homme qui avait préparé ces réjouissances. Elles seraient bientôt arrivées à destination, et cela se voyait aux nombreuses lumières d’allumées droit devant elles, au gigantesque manoir. Vraiment, mais alors vraiment, gigantesque. On voyait facilement que ce bâtiment pourrait contenir beaucoup de gens à la fois, et qu’il avait été construit justement pour ce genre d’occasion.

La briska s’arrêta soudainement, manquant d’envoyer valser la noble. Celle-ci sortit aussitôt la tête de son moyen de transport, observant ce qui l’avait forcé à freiner ainsi. Une file d’attente. Très, très longue. Parfait. Il n’y avait plus qu’à attendre. Sauf…sauf si elle descendait pour marcher jusqu’au manoir. Mais ce ne serait pas très bien vu aux yeux des gens de la haute société, à coup sûr. Dommage, elle aurait bien marché au lieu d’attendre ainsi. Mais elle connaissait son père, s’il apprenait qu’on disait la moindre chose sur son comportement à cette soirée, elle risquait de le sentir passer.

Enfin, quand la calèche s’arrêta et que le conducteur eut l’amabilité d’ouvrir la portière aux deux jeunes filles, Elise fut la première à sortir, ne laissant pas le temps à sa servante de le faire. Elle lui tendit la main aimablement et l’aida à sortir, s’amusant en quelque sorte à échanger les rôles de serviteur maître. C’était une manière de taquiner un peu Arya, qui n’aimait pas beaucoup l’idée de devenir maîtresse, même pour une seconde.

« - Tien-donc, serait-ce le hasard, Milday ? »

Elle se retourna aussitôt en entendant cette voix familière. Elle observa les cheveux blancs, et leurs reflets gris, ainsi que l’unique œil rouge du jeune homme. Vincent. La noble sourit jusqu’aux oreilles, contente de retrouver l’un de ses seuls vrais amis venant de la noblesse.

"Vincent ! Tu m’as beaucoup manqué depuis la dernière fois !"
Fit-elle joyeusement

Juste après cette phrase, elle se souvint qu’elle n’avait pas encore parlé de Vincent à Arya, ni que ces deux là se soient rencontrés, c’est pourquoi elle les présenta l’un à l’autre, désireuse de voir ses amis devenir amis entre eux. Vu leur caractère, elle pensait, et espérait qu'ils s'entendraient bien par la suite, mais cela, seul le temps pourrait le lui dire...

"Vincent, je te présente Arya…"
Dit-elle en désignant sa « grande sœur » "Et Arya, voici Vincent" rajouta-t-elle ensuite en désignant son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Victim Demonic❞


♫ Messages : 68
♪ Age : 22
♫ Localisation : A côté de Vince. ♥
♪ Emploi/loisirs : Majordome de la famille Regnard
♫ Humeur : Impassible et tentant de garder mon calme face aux pitreries de mon albinos



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Mar 10 Jan - 21:23

La nuit était tombée depuis plusieurs heures sur la ville de Londres. Un fiacre avançait dans la pénombre, le chemin juste éclairé par une lanterne. Il faisait plutôt sombre, mais on pouvait arriver à lire l'inquiétude qui s'était dessinée sur le visage d'un des occupants de la calèche. Rufus Symphonia était inquiet. Même bien plus que ça, il avait une angoisse qui montait dans sa poitrine. Une fête, simple et joyeuse, voilà le même contexte que la dernière fois. Peut être allait-elle bien se passer, mais il n'en était pas vraiment sûr... Rien que l'idée de revoir l'assassin de la petite sœur de son maître, il en tremblait. Car il n'avait pas pu faire grand chose contre le démon qui avait été là, ce jour... Il avait été complètement pris au dépourvu, et Vincent avait beaucoup souffert. Pour rien au monde, il n'aurait voulu que ça recommence... Alors, oui, il était très anxieux d'aller à une fête mondaine... Et son expression inquiète ne passa pas inaperçue, car Vince fit un joyeux commentaire pour le dérider :

« - Ne fais-donc pas cette tête ! »

Le Symphonia fit la moue, et remis en place une de ses longues mèches rousses derrières son oreille. Non, il n'avait pas vraiment envie de faire une autre tête, s'il savait que Vince risquait sa vie. Il aurait préféré le faire rentrer immédiatement au manoir Regnard, si le regard de son maître n'était pas si menaçant. Il regardait par la fenêtre, voyant enfin le manoir se dessiner dans l'obscurité, illuminé par des dizaines de lumières. Il avait envie de partir, d'hurler au cocher de faire demi-tour, mais se retint. Puis soudain, un choc brutal fit tressaillir le fiacre. Rufus eut un réflexe incroyable, celui de retenir la tête du jeune homme avant qu'elle aille cogner contre la paroi. Pour un peu, il aurait presque eut le coup du lapin... La soirée partait très mal. Vincent n'apprécia pas non plus ce freinage trop brusque, et sortit même avant le serviteur, qui aurait préféré descendre avant lui, et l'albinos claqua avec majesté la porte de la calèche pour l'abîmer le plus possible. Cet marque de colère fit légèrement sourire Rufus. Vincent se tourna vers lui, essayant de détendre une dernière fois son serviteur avant d'entrer dans le manoir :

« - Bon, allons-y, maintenant que nous sommes arrivés. Ne t'inquiète pas, je suis sûr que cette soirée ce passera mieux que les autres qu'on a pu avoir, si tu vois de quoi je fais allus- »

Rufus savait parfaitement à quoi le jeune homme faisait allusion. Mais il ne sut que peu après la cause de l'arrêt en pleine phrase. Vince ouvrit de grands yeux en direction d'une fillette, et le roux crut reconnaître la description de la jeune fille qu'avait rencontré son maître lors d'une soirée où il n'était pas allé. L'albinos courut rejoindre la jeune fille, et les deux jeunes gens commencèrent à discuter. Il n'aimait pas vraiment s'infiltrer dans une conversation, même s'il était très à l'aise d'habitude à ce genre de réception. Enfin, sauf quand il savait qu'un assassin rôdait... Mais pour l'instant, tout se déroulait bien. La jeune fille, Élise, présenta la personne qui semblait être sa servante. Elle avait l'air d'y être attachée pour la présenter comme ça. Rufus se tenait quand même à l'écart du trio, car sa place n'était pas vraiment là... Mais il restait aux environs de Vince, au cas où quelque chose viendrait perturber ce calme serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Unalterable Gaiety❞


♫ Messages : 20
♪ Age : 22
♫ Localisation : Où se trouve ma maîtresse
♪ Emploi/loisirs : Domestique à plein temps
♫ Humeur : Toujours joyeuse, quelque soit le temps qu'il fait !



MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. • Mar 10 Jan - 21:53

La lune perçait les nuages dans cette nuit d'hiver. Le paysage défilait au doux rythme de la calèche dans laquelle se trouvait Arya Vargas, en compagnie de sa maîtresse, Élise Studienne. Le fiacre se dirigeait vers un splendide manoir, où se tiendrait une grande fête pour Noël. Génial... La jeune fille détestait ces rencontres de nobles, où tous donnaient l'impression de s'asseoir plus haut qu'il ne le devrait. Elle ne voulait pas y aller, ma sa maîtresse l'y avait comme forcé. Et, comme souvent, la jeune fille avait accepté. Elle n'avait aucune volonté, et surtout, ne pouvait pas dire non à la Studienne. Surtout que là, c'était encore une fois son père qui l'avait envoyé à sa place, prétextant une grosse migraine. La jeune Vargas savait très bien quand son patron mentait, et là, il en avait fait exprès, sans doute pour envoyer Élise là-bas comme une punition en écho à ses dernières fugues... Jamais son défunt père n'aurait fait une chose pareille. L'obliger de faire quelque chose qu'elle n'aimait pas, aurait été inimaginable pour l'homme. Mais tous n'étaient pas comme lui, et le père d’Élise n'était pas un modèle paternel. Jamais Arya n'avait vu un père aussi distant avec sa fille, et aussi peu soucieux de la savoir heureuse. S'il l'aimait vraiment, il ne l'obligerait pas à suivre ces stupides cours... Enfin bon, elle n'était pas là pour critiquer son employeur... Juste dénoncer les conditions assez dures pour la jeune fille.

Élise l'avait tanné jusqu'à ce qu'elle accepte de venir à la soirée, lui promettant mille et unes choses en échange. Alors, Arya, ne pouvant résister au pouvoir charmeur de sa maîtresse, avait accepté... Et elle le regrettait. Elle avait une robe blanche à volant, resserrée à la taille par un corset qui la comprimait intensément. La Vargas portait aussi une paire de talons, et peinait à marcher avec, s'étant entrainée pendant au moins deux heures, sous les éclats de rire d’Élise. Qu'elle se moque... Elle n'avait plus l'habitude pour ce genre de chose ! Mais elle trouvait le résultat plutôt réussi. Sa coiffure était composée de perles, et ses cheveux étaient élégamment remontés en un chignon ébouriffé. Sa maîtresse était tout aussi rayonnante, et bien plus encore. Arya la trouvait splendide. Bien loin d'elle et de son teint si pâle, ses bras et jambes maigres qu'elle avait envie de cacher. Mais la robe qu’Élise lui avait prêté était parfaite, et cachait avec merveille ses membres fins dans des plis bouffants.

Soudain, la calèche eut un arrêt brutal, et Arya se retrouva projeter en avant, sur la banquette d'en face. Élise passa la tête par la fenêtre, et y vit une longue file d'attente. Cette soirée allait vraiment être bondée ! Peut être n'y aurait-il même plus une place pour eux ! Arya se frotta la tête, à l'endroit où il y avait eu le choc entre son crâne et le siège.

« - Tout va bien Mlle Élise ? Rien de cassé ? »

Elle se releva, et attendit avec patience que le fiacre s'arrête pour de bon. Élise passa devant, et aida ensuite Arya à descendre... La Vargas était rouge de confusion, de voir les rôles inversés, ne serait-ce que pour un instant. A peine avaient-elles fait trois pas, qu'elles furent interpelées par un homme aux cheveux blancs et à une unique pupille rouge. Apparemment, il connaissait sa maîtresse. La jeune fille fut aussi ravie de le revoir, et échangea rapidement quelques mots amicaux. Alors qu'Arya avait laissé son esprit vagabondé, elle fut interrompue en entendant son nom dans la conversation :

« - Vincent, je te présente Arya… Et Arya, voici Vincent »

La jeune fille devint un peu rouge, et s'inclina devant le jeune homme. Il était vraiment beau. Un visage fin, un magnifique œil pourpre... De quoi faire tomber raide dingue chaque fille qu'il croisait. En tout cas, il ne laissait pas sans effet. Même Arya fut quelques peu déboussolée quand il posa son regard sur elle. La Vargas préféra s'intéresser aux autres gens, et aperçue dans la foule, non loin d'eux, un magnifique jeune homme aux longs cheveux roux, tirant même sur le rouge, qui regardait fixement l'ami de sa maîtresse. Elle avait l'impression qu'il n'y avait que de beaux garçons ici... Finalement, la soirée n'allait peut être pas être si terrible qu'elle ne l'imaginait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


❝❞





MessageSujet: Re: Assassin au clair de lune. •

Revenir en haut Aller en bas

Assassin au clair de lune. •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji II RPG - The New Revenge Of Ciel Phantomhive :: London, beautiful city~ :: » Les quartiers Ouest :: Résidences-