Kuroshitsuji II RPG - The New Revenge Of Ciel Phantomhive


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Layla-A. Lowell : Bienvenue sur Kuroshitsuji II Rpg ; Nous avons besoin de membres! Nobles, Shinigami, Démons, venez incarner votre personnage ou un de la série, et rentrez dans l'aventure! Ambiance garantie! ♥ :3
William Finchester : Tu veux que William plante son dard chez toi ? Tu vas avoir mal ._..
Elestial Archer : Si vous avez besoin d'éliminer votre voisin qui met de la musique trop fort ou juste par pure plaisir de l'éventrer car vous ne supportez-pas sa tête de débilos, contactez moi ♥
Alois Trancy : Mouhaha bienvenue chez nous, bienvenue chez les fous ! 8D

Partagez|

L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
❝❞


♫ Messages : 21



MessageSujet: L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~] Dim 15 Jan - 23:59



A l'intérieur de moi...un seul mot d'ordre...sans fin...Rouge, délicieux..Je vais t'anéantir.


Le combat repris de plus belle et ponctué par les rires de l'un des combattant. Danse mortelle dont l'un des deux ne se relèverait jamais. Finalement rejoint par des hurlements déchirant, déchirant à cause de ces muscles déchirés, ces os broyés éparpillés sur le sol...La tronçonneuse faisait vraiment un travail magnifique. Le survivant resta immobile devant les reste qu'on ne pouvait plus vraiment qualifier d'humain...ses longs cheveux rouges ondulaient doucement dans son dos alors que sa faux faisant entendre un doux ronflement. Elle avait eu son quota de sang et pouvait maintenant dormir avant la prochaine crise de folie de son propriétaire..car il ne s'agissait que de cela, une crise, rien de plus, ni de moins.

Il n'aurait su précisément expliquer comment et pourquoi cela avait commencé, ce qui risquait de poser problème lorsqu'il aurait à rendre des comptes à ses supérieurs. Il pouvait presque entendre le claquement de langue méprisant de Willy et les regards en coin de ses collègues devant sa gaffe. Une gaffe qui n'en était pas une, il était fier de ce qu'il avait fait, de son travail. Même si cette personne n'était pas censée mourir dans les années à mourir, elle aurait fini par mourir donc que ce soit maintenant où dans dix ans, peu importait non ? Le sang avançait lentement vers lui, comme la mer lors de la marée haute, cherchant à l'engloutir. Il ne pouvait en détacher les yeux, le sang, rouge, il avait toujours adoré cela, le cadavre ne l'intéressait déjà plus, c'était le moment de la mort le dernier instant celui où la personne abandonne déjà tout espoir et est déjà morte qui était captivant. Pour le reste tout se ressemblait...

Il frotta sa joue de sa main gantée, une fine entaille était apparue sur sa pommette gauche, défigurant son beau visage. Un claquement de langue agacé s'échappa des lèvres du meurtrier et il alla donner quelques coups de pieds dans le visage du mort, le défigurant encore un peu plus. Il fallait qu'il paye, cet ignoble humain, qu'il paye pour avoir vécu aussi longtemps, sans autre soucis que celui de vivre. Finalement il s'installa non loin de la victime.

'' Voilà ce qui arrive quand on veux jouer au plus malin avec moi...voyons une femme est quand même capable de se défendre, tu aurais du t'en douter...''

Voilà qu'il parlait avec les morts maintenant..mais ça n'allait pas du tout dans sa tête. Il fallait qu'il se ressaisisse, qu'il chasse la folie qui le poussait à cet instant encore, à détacher la tête du tronc et à jouer à la balle avec, l'envoyant briser un carreau pour provoquer une crise cardiaque chez un autre individu. Fermant un instant ses yeux jaune-verre, masqué derrière sa monture rouge, il réfléchit à une stratégie de défense. Nul doute que quelqu'un allait arriver bientôt...et ce quelqu'un poserait des questions. C'était bien connu, les gens étaient toujours curieux de tout, et ils mourraient d'envie de savoir les choses qu'ils ne devraient pas savoir. Il avait déjà des réponses à fournir, différentes selon les questions qui allaient se présentées...Bien sûr il aurait pu fuir également, laissé le mort seul dans sa mort et aller se chercher un verre, un autre victime. Mais de toute façon ses collègues sauront qu'il s'agissait de lui, et même il cherchait à les provoquer, à leur montrer que lui au moins était libre de faire ce qu'il voulait quand il voulait et comme il voulait..ce qui était loin d'être le cas en réalité...

 ''Tu te rends comptes qu'à cause de toi je vais avoir des ennuis ? Si je me fais renvoyer de mon travail, je te jure que tu ne vas pas t'amuser...''

Lueur de folie dans le regard, il n'avait pourtant rien pris d'illicite. Un sourire carnassier apparu sur le beaux visage du tueur, peut être qu'il allait tomber sur Sebastian..où mieux encore William lui même qui lui ferait l'honneur de venir lui remonter les bretelles. ¨Peu importait...Rajustant son manteau sur ses épaules, il attendait la suite des événements...

Grell Sutcliff était de retour~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝Seraphic Doctor❞


♫ Messages : 23



MessageSujet: Re: L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~] Mer 22 Fév - 18:18



Who's afraid of the big bad wolf
Big bad wolf, big bad wolf?
Who's afraid of the big bad wolf?
Tra la la la la.

La nuit venait de tomber sur Londres, remplissant les rues de ses ténèbres terrifiantes et mystérieuses. Tandis que certains avaient rejoint leur lit, se mettant à l’abri des bandits et des créatures nocturnes, d’autres s’offraient les délices de white Chapel et de ses catins sans même se douter que leur macro les attendait au détour d’une rue, canif en main. Non, vraiment, Il ne faisait pas bon de se balader dans la ville à une heure aussi tardive. Les malheureux qui s’essayaient à cet exercice étaient des inconscients, des suicidaires ou alors ce qu’on pouvait appeler des « grands méchants loups». Cela faisait donc de John l’un de ces petits chaperons rouges qui, insouciant du danger, trimbalaient avec eux un panier rempli de friandises faisant saliver les canidés ? Non, on ne peut vraiment attribuer ce rôle a un homme bel et bien conscient du danger qui rôle. Le chasseur, voilà ce qu’il était. Sous ses airs d’humain inoffensif, il guettait, scindait la noirceur de la nuit de ces yeux couleur cyan. Il avançait d’un pas tranquille, appuyé sur sa canne, traquant la bête. Il le sentait, ce soir il ne repartirait pas bredouille de sa chasse.

Seul le bruit de ses pas et le petit claquement de sa canne sur les pavés venaient briser le silence de cette grande artère à présent vide de monde. Il avançait comme une âme errante. Il savait ce qu’il cherchait mais ne connaissait pas le visage de cette chose qu’il poursuivait et n’était pas même capable de mettre un nom dessus. Il sentait simplement sa présence, oppressante, terrifiante…étrange. Ce n’était pas humain, il en était sûr. Mais alors, qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Ah, si seulement il avait eu un meilleur instinct et une qualité de déduction semblable à celle de Sherlock, il ne se trouvera pas à présent dans le doute le plus complet. Il soupira. Il devait faire avec bien que cette impression fut des plus gênantes.
Mais alors que John continuait son chemin, un vrombissement attira son attention. Il se stoppa net et redressa la tête, adoptant une posture semblable à celle d’un chien de chasse. Ses yeux, vifs, ne cessaient de scruter l’horizon, cherchant la moindre silhouette qui pourrait se détacher d’un bâtiment. Rien. Puis soudain, des paroles, ou du moins les bribes d’une conversation. L’ange ne put comprendre le sens de ces mots, n’entendant que de vagues sons, comme si quelqu’un chuchotait des paroles insensées à ses oreilles. Néanmoins, cette voix, bien qu’elle ne lui permit pas de faire état de la situation, s’avéra ô combien utile pour remonter jusqu’à la scène du crime – parce qu’il en était persuadé, un tel bruit ne pouvait qu’annoncer un présage funeste. Sans perdre plus de temps, il se précipita vers la source de ce bouquant, avant d’être le témoin d’une bien terrible vision.
Sur le sol était étendu un homme, ou du moins une chose qui avait dû y ressembler. C’était à vrai dire plus un tas de chaire ensanglanté qu’une vraie silhouette qu’on aurait pu qualifier d’humaine. Il y avait du sang partout, ça empesté la mort. Incommodé par l’odeur, Hahasia plaqua le tissu de sa manche contre son nez. Quelle puanteur, cela lui donnait la nausée. Mais ce cadavre n’était que le cadet de ces soucis. Ce qui avait de l’importance n’était pas la victime mais plutôt le bourreau. Il releva la tête, cherchant du regard le criminel.
C’était une femme…Non, un homme. Sa chevelure, longue et féminine, était teintée de rouge. Ses yeux, abrités par des montures en verre, reflétaient la folie de cet étrange personnage. Son sourire quant à lui était celui d’une bête sauvage, carnacier et rempli de dents acérées. A sa main, l’arme du crime : une énorme tronçonneuse. Le médecin souleva un sourcil. Un shinigami ? Il n’en était pas bien sûr.

« Qui es-tu ? »

Malgré l’horreur de ce meurtre, sa voix restait calme. Il était imperturbable. Des morts, il en avait déjà vu au court des nombreuses guerres qu’il avait mené. Ce n’était pas le corps qui le dérangeait le plus mais cet affront fait l’humanité, espèce qu’il chérissait tant.
Il saisit sa canne dans sa main gauche, posant sa main droite sur le pommeau de celle-ci, prêt à dégainer la lame qui y était enfermée.

« Et plus important : qu’est-ce que tu es ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝❞


♫ Messages : 21



MessageSujet: Re: L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~] Sam 25 Fév - 19:45

Les morts ne répondaient pas, voilà une chose d'établie. Ce qui était un soulagement car si les morts pouvaient parler il n'y aurait plus besoin de police, et peut être même qu'il n'y aurait plus de meurtre. A quoi bon tuer quelqu'un qui allait tout balancer dès que l'on le trouverait ? Enfin la question ne se posait pas puisque l'individu..ou ce qu'il en restait n'avait pas répondu à la star qui lui faisait l'immense honneur de lui accordait en plus de la mort, quelques minutes de son précieux temps. Où alors il était tombé sur un timide..quoi que, cela devait être difficile de parler sans tête. Peut être qu'en la rattachant et...

Un claquement singulier..bruit qui n'avait pas sa place dans la quiétude de cette nuit. Entre les cris et les gémissements plus où moins étouffés, ce clac clac régulier sonnait comme un glas. D'ailleurs tout les Grell esquissa un beau sourire malsain, une petite vieille sûrement qui cherchait après son chat qui avait du s'échapper par la fenêtre. Le shinigami tout de rouge vêtu alla s'appuyer contre le mur en entendant le bruit s'intensifier, c'est qu'elle courait vite la mamie ! Elle devait tenir à son chat...Où alors elle avait un besoin pressant.

Un rire s'échappa et résonna dans la ruelle. Il ne put le retenir, et n'en avait aucune envie d'ailleurs. La personne qui venait d'apparaître était loin d'être une vieille femme aigrie et pleine de poils (de chats bien sûr.) Un homme, beau qui plus est, venait d'apparaître tel un prince charmant pour sauver la princesse du monstrueux tas sanguinolent qui n'était plus si dangereux tout compte fait. Comme bien souvent, les princes n'arrivaient que pour récolter les fruits du travail des autres...

Les yeux bleu croisèrent les yeux vert en un duel silencieux mais tout aussi important que le reste de la situation. Quelques questions vinrent à l'esprit de la faucheuse, dans un ordre de priorité qui était encore à discuter. En premier lieu il se demanda si ce bel homme avait quelqu'un dans sa vie..puis il lui apparut que s'il se trouvait dehors à cette heure ci c'était sûrement pour une bonne raison qu'il ne s'expliquait pas. L'autre commença à parler d'une voix calme et posée, il ne semblait ni effrayé ni même choqué de la situation. Un adepte des fins sanglantes lui aussi ? Possible, en tout cas il avait l'air d'un dur à cuire..étrange rien qu'en observant son physique, le shinigami n'aurait pas décidé de cela.

Qui il était ? Voyons, voyons, s'il n'était pas capable de le reconnaître c'est qu'il ne méritait pas de le savoir. La faucheuse était une personne mondialement connue non ? Enfin maintenant qu'il était là autant s'amuser un peu avec lui. Grell prit la pose, la main tenant sa faux appuyée sur sa hanche tandis que l'autre faisait son éternel geste de reconnaissance l'annuaire et le majeur replié.

'' Moi ? Voyons mon petit bouchon, je suis la star de cet endroit. Grell Sutcliff DEATH~ et toi? Qui ose me déranger en pleine représentation ? ''

Un léger souffle de vent apportant avec lui l'odeur douceâtre du sang commençant à sécher souleva la longue chevelure pourpre du shinigami, faisant basculer une mèche devant ses yeux qui n'avaient pas quitté un seul instant sa future proie.

L'autre semblait s'appuyer sur sa cane, comme s'il avait un soucis d'équilibre. Une jambe plus grande que l'autre ? Aucun soucis, le shinigami était capable d'arranger cela en un rien de temps. Une petite coupe et tout serait remis en ordre, à que feraient les gens sans lui...
« Et plus important : qu’est-ce que tu es ?... »

Oh, tout de suite les questions personnelles. Il ne passait pas par quatre chemin celui là, son sourire s'élargit alors qu'il faisait un clin d'oeil coquin à son interlocuteur. Grell se lécha les lèvres en laissant s'installer un silence oppressant. Il avait toute la nuit devant lui, ce qui ne devait pas être le cas du bonhomme en face de lui.

'' Je suis la femme de ta vie~ celle dont tu rêves la nuit et qui vient hanter tes cauchemars et tes fantasmes les plus fous. Et toi tu es celui qui va passer une nuit plus que torride avec moi...la meilleure nuit de ta vie puisque la dernière...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


❝❞





MessageSujet: Re: L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~]

Revenir en haut Aller en bas

L'Anéantissement d'une folie florissante sous la lune écarlate [Libre~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji II RPG - The New Revenge Of Ciel Phantomhive :: London, beautiful city~ :: » Les quartiers Nord :: Hyde Park-